Pourquoi je ne vends rien ? (Ce qu’est VRAIMENT le ecommerce)

S.O.S. garage ???

Ce type de post, vous le voyez presque tous les jours. Et au moins une fois par semaine. Si, si, vous savez celui qui dit « Voici mes 17 stats Facebook mais je vends rien. Pouvez-vous me dire où est le problème ? ».

C’est drôle parce que quand je lis ce genre de question, ça me parait aussi utile que d’appeler un garage au téléphone et de leur dire : « ma voiture passe de 0 à 100 en 7.8 secondes, elle consomme 4.9 litres pour 100 km, le moteur fait 1339 cm3 (4 cylindres), elle émet 139g de CO2 au km mais là, bah elle avance plus… Vous pouvez m’aider ? »

Sans contexte et sans les informations principales, difficile d’apporter une aide 

Mais ça montre surtout que la grande majorité des gens se focalisent sur les aspects secondaires de ce business. Oui vous avez bien lu, Facebook N’EST PAS un levier prioritaire pour moi. Il peut le devenir sous certaines conditions, mais la tendance récente est plutôt de TOUT miser sur Facebook pour combler les (grosses) lacunes d’une boutique.

Ce que le ecommerce n’est pas

Le ecommerce, c’est pas être « marchand d’objets » contrairement à ce que beaucoup pensent,

c’est pas de sauter de produits en produits non plus,

c’est pas tester un truc avec un semblant de logique et de traire la vache aussi longtemps que possible

c’est pas juste un jeu de statistiques où on parie sur des produits avec un budget pub,

c’est pas juste un jeu de volumes où sur 50 produits testés, y’en a bien un qui sera winner,

c’est pas faire des coups qui dureront un mois ou deux, puis de plus trop savoir quoi faire,

c’est pas une simple équation du type produits + facebook (puis y’a plus qu’à prier)…

Parce que toutes ces tactiques sont vouées au court-terme, un mot poli pour dire VOUÉES À L’ÉCHEC ! Et puis aussi parce ces façons de faire sont avant tout contraires à mes valeurs.

Les valeurs de Cédric

J’ai foiré des business, et je vais sûrement en foirer d’autres. Je connais la voie de l’entrepreneur. Mais même si aujourd’hui je peux analyser mes erreurs passées, la seule chose qu’on ne pourra pas me reprocher est de toujours partir du client pour construire une offre. Je ne pars JAMAIS d’un produit, ou des mes capacités à promouvoir un truc que je dois vendre coûte que coûte, peu importe l’impact qu’il aura sur mes clients.

Customer centric

Pour moi, tout tourne autour du client (pas opposition à faire tourner un business autour d’un produit). Comprendre de vrais besoins ou problèmes, mettre en place une offre qui répond à ces besoins/problèmes, et servir le client au-delà de ses attentes, ce sont là mes valeurs.

Je sais que c’est moins sexy que de vous promettre 10k/mois sans rien faire, ou d’être rentier, ou des outils pour repérer des winners en 3 clics… (d’ailleurs n’est-ce pas trop tard quand tout le monde connait ces produits ?!) Je n’utilise pas ces leviers parce que je cherche pas à vendre du rêve pour faire du chiffre à tout prix.

Mais je cherche plutôt à partager mon expérience d’entrepreneur à travers des valeurs qui me sont chères. Et c’est exactement cette volonté qui m’a poussé à créer la Méthode QUICKSTART. Et aujourd’hui, je suis plus qu’heureux de pouvoir rassembler des entrepreneurs qui partagent aussi ces valeurs. Et vous ? Quelles valeurs sont chères à vos yeux en tant qu’entrepreneur ?

J’aimerais vraiment lire vos réponses…

À votre succès !

Cédric BEAU