La peur du faux… et du défaut, dans les achats en Chine

La Chine, pour beaucoup, c’est parfois synonyme de « contrefaçon ». On commande une pièce, et à la livraison c’est la fausse marque.

Ou une copie d’un modèle existant, déjà déposé et breveté…

Ou même pire encore, avec le même modèle que le concurrent a développé pour lui même avec ses équipes de design…

Et c’est le procès.

Le modèle protégé était pourtant exposé sur le stand de notre fournisseur à la foire de Canton ! Et il nous avait dit qu’il pouvait nous faire le même…

La galère.

Font vraiment pas les choses comme nous, les chinois…

Contrefaçon et brevets, ce n’est rien face à CE problème :

Achat en Chine

Bien sûr, les brevets et les problèmes de marques, c’est un risque.

Mais les soucis de ce genre ne sont pas si fréquents.

Ce qui est fréquent, ce n’est pas le faux.

Mais le « défaut » :

Le défaut sur un produit : mauvaise impression, mauvaise découpe, mauvais respect du cahier des charges…

Vous avez dit cahier des charges ?

Oui, il vous en faut un.

Et il doit être rédigé dans les règles de l’art.

Si il est souvent respecté par les fournisseurs, le problème des défauts vient généralement d’ailleurs :

Il vient plutôt de tout ce qui n’est pas stipulé dans le cahier des charges, et qui du coup donne libre cours à l’imagination des fournisseurs et autres usines.

Vous l’aurez compris, la solution pour faire de bons produits en Chine et réussir vos achats :

Établir vos propres modèles et design avec des designers qualifiés (qu’ils travaillent chez vous, ou qu’ils soient freelancers), mais surtout…

Réaliser un cahier des charges le plus précis possible.

Un cahier des charges comprenant TOUT ce que le fournisseurs doit faire.

Mais aussi, TOUT ce qu’il ne doit pas faire.

Rien ne doit être laissé au hasard.

Peu importe « ce qui se fait » et autres « je pensais que c’était logique » :

Notez tout.

TOUT.

Ça vous évitera un paquet de problèmes !

Et si vous devez faire produire un produit déjà existant, et que vous n’avez pas le temps de créer un cahier des charges de A à Z, peut-être avez-vous déjà un échantillon du produit sous la main ?

Envoyez-le au fournisseur !

Le DHL sera largement rentabilisé.

Pour d’autres astuces, si le sujet vous intéresse, cliquez sur le lien ci-dessous. On va évoquer ensemble tout un paquet d’autres astuces pour l’import-export :

https://bit.ly/2H5aLPD