Étiquette : AliExpress

Les produits winners : la grosse arnaque

Ce qui rapporte l’argent dans le business, c’est le produit qu’on vend.

Du moins, c’est ce qu’on voit…

Donc c’est ce qu’on croit.

Et pourtant, on a beau connaître les soit-disant winners, quand on les reprend sur notre site, ça ne marche pas forcément super.

Où est l’arnaque ?

Ben tu vois, c’est comme les deux pédales d’un vélo.

Le produit, c’est la pédale gauche.

Elle est indispensable, et effectivement elle va faire une grosse partie du travail.

Mais t’auras beau avoir une pédale en titanium, si t’as pas la pédale droite, ben t’ira pas bien loin.

La pédale droite, c’est ton audience.

Et ton marketing, c’est le mécanisme et l’huile qui t’aider à faire tourner tout ça sans frottement.

Le voila le secret :

Ton winner, c’est pas un produit.

Ton winner, c’est un couple produit/audience.

Je te donne tout mon process pour bosser là dessus dans la vidéo de la semaine :

https://bit.ly/2Lakqnd

Cédric BEAU

P.S. : Je te donnerai aussi la pire erreur que les gens font après avoir défini leur audience, quand ils passent à la sélection des produits. Même moi j’ai du mal à ne pas la faire tellement je me fais avoir à chaque fois.

Mais c’est normal, c’est humain de tomber dans le piège (oui, même en sachant qu’il y a un piège !) :

https://bit.ly/2Lakqnd

Le mystère du lit-cabane élucidé ?

Ce message n’était pas du tout prévu
Mais vous allez beaucoup apprendre de ce cas d’étude. C’est pourquoi je vous demande de bien suivre la logique de cette petite enquête parce que votre façon de voir le business risque de changer.

Le lit-cabane à 29.90€
Tout part d’un post sur le groupe Shopify Français. On y parle d’un site de drop avec des prix étrangement pas chers, et un produit en particulier : le lit-cabane. Pourquoi ce produit (que je ne connaissais pas au passage) ? Certains membres affirmaient que le prix était étonnant. Ils affirmaient aussi que même construit tout seul, le coût de revient est au moins équivalent au prix de vente affiché sur ce site… Vraiment étonnant donc !

Introuvable sur Aliexpress… 
Le réflexe de tout bon dropshipper est donc de se rendre sur LA plateforme de vente de référence, Aliexpress. Et là surprise : pas de lit-cabane ! À ce stade, les gens commencent vraiment à devenir nerveux. On leur avait pourtant dit que tout était trouvable sur Aliexpress. Mais dans ce cas, personne ne trouve la solution…

 

[La suite de cet article n’est disponible qu’aux abonnés de la Newsletter]

Pour vous inscrire à la newsletter et recevoir d’autres études de cas exclusives, c’est ici :

http://bit.ly/2zWefgm

À votre succès !

Cédric BEAU

Comment Cédric Beau Vous Vole De L’argent ?

« Bouhouhou, le méchant Cédric il a dit du mal du cashback » 😛

J’ai passé un excellent moment hier avec vous sur le groupe facebook.

J’ai banni plusieurs personnes qui faisaient leur pub de cashback AliExpress, et maintenant l’une d’entre elles est revenue avec un faux compte pour pleurer sur son sort. Ça a animé notre soirée, et ça me permet de prendre le temps pour vous expliquer plus précisément mon opinion sur tous les sites de cashback.

Sur le principe, le cashback c’est quoi ? C’est d’utiliser le service d’affiliation de quelqu’un d’autre pour faire ses achats sur AliExpress. Le site en question encaisse une partie de la com’ affilié, et vous en reverse l’autre partie.

Pourquoi je n’adhère pas au concept :

– Déjà, en voyant le fonctionnement de la chose, on comprend que c’est du bricolage. Et j’aime pas le bricolage.

Bien sûr, y’a des bricoleurs qui s’en sortent très bien, l’autre coup un gars m’a dit qu’il se faisait 1200 euros par mois en cashback. Pour lui, c’était beaucoup d’argent. Et en plus, de l’argent facile.

Y’a rien de plus séduisant que de l’argent facile.

– On comprend aussi que la chose est basée sur une arnaque du système d’affiliation d’AliExpress. Même si c’est pas vous qui arnaquez directement AliExpress, vous participez à la chose.

Si un jour le service de cashback de ces gens là est fermé parce qu’ils se sont pris un procès, ou si leur compte AliExpress est clôturé du jour au lendemain, ils auront même le culot de venir pleurer.

Pour ma part, je préfère prévenir que guérir.

– La plupart des programmes de cashback fonctionnent avec des extensions Chrome, et je doute de leur sécurité. Les extensions Chrome peu sécurisées sont souvent la cible des pirates informatiques (regardez le cas de Copyfish il y a quelques mois, par exemple).

J’ai pas envie de me retrouver avec un ransomware ou autres malware sur mon ordinateur de travail.

Après, ils font ce qu’ils veulent. Je trouve juste triste que certains puissent jouer avec leur identité, leur vie, et la mettre à la merci d’un virus pour seulement 400€.

Ça fait pas cher l’identité.

– Pour revenir à l’argent facile (et séduisant), souvent les gens vous vendent le cashback en vous disant que vous allez pouvoir augmenter votre marge de 10% comme de par magie (« en seulement deux clics »!).

C’est tout simplement faux.

Le cashback est fait sur les achats des produits AliExpress. Mais personne ne vend ses produits au prix où il les a achetés.

Quand j’achète un set de limes à ongles sur AliExpress à 60 centimes et que je le revends 6,90€, ma marge est de 6,30€. Pour augmenter cette marge de 10%, il faudrait que le cashback me rapporte 63 centimes d’euros. Sauf qu’il ne rapporte que 7 centimes d’euros…

Prendre des risques et manquer d’éthique envers nos fournisseurs pour 1% de marge en plus? Non merci.

Par contre, doubler mon chiffre d’affaire sur certains de mes business tous les trois mois, en bossant sur des stratégies qui ont fait leurs preuves, et le respect de mes clients et de mes fournisseurs. Ça j’aime bien.

C’est comme ça que je bosse, et tant pis pour le cashback.

Pour rejoindre la formation Quickstart (dans laquelle on ne parle pas de cashback), c’est ici :

https://goo.gl/BEywAw

A votre succès

Cédric BEAU

P.S. : Nouveauté, qui arrive aujourd’hui dans la formation Quickstart :

Deux cas d’études de boutiques qui font plus de 50k/mois (mieux vaut se concentrer sur des trucs comme ça que sur des astuces pour gagner 300€ en plus, n’est-ce pas ^^)

Victimes des trucs qui brillent

Aussi bizarre que ça puisse paraître, dans la formation Shopify QUICKSTART, quasiment seul le premier gros module est axé sur Shopify et la partie technique de l’outil.

Le module sur la partie publicité Facebook, par exemple, peut être utilisé de manière totalement autonome peu importe l’outil que vous utilisez : j’utilise les mêmes stratégies pour mes business avec Clickfunnels.

Le module sur le Copywriting peut être utilisé partout : dans vos publicités facebook, sur votre boutique (peu importe que ce soit une boutique Shopify ou un site Wix tout pourri), jusque dans la rédaction de vos emails.

Le module sur les Appliations indispensables à ajouter à votre boutique Shopify peut aussi être consommé avec du recul : Il vous suffit de regarder le but de chacune des applications, et d’intégrer cela à votre boutique, même si elle n’est pas sur Shopify.

Etc, etc…

Pourquoi est-ce que j’ai fonctionné comme ça lors de la conception de la formation?

Parce que je n’aime pas surfer sur les modes.

Je ne suis pas le genre de personne qui hier vous proposait des astuces pour devenir riche en vendant des livres Kindle sur Amazon.

Non, le drop, l’import et la Chine, c’est toute ma vie, et j’évolue avec ces thématiques. En 2009 je faisais déjà du drop (surtout pour valider des idées de produits à importer ensuite en quantités), et je suis certain qu’en 2029 j’en ferai encore (peut être encore d’une autre manière).

Je suis bien conscient que le « dropshipping avec Shopify », ça ne sera peut être pas la meilleure solution dans deux ans, ou dans cinq ans.

Si le drop avec Shopify risque de se démoder, le dropshipping en lui même ne se démodera pas.

Le dropshipping existe depuis bien longtemps : le télé-achat que regardaient nos grand mères fonctionnait d’ailleurs sur un modèle de dropshipping… C’est pour dire ^^

Le dropshipping n’est pas un effet de mode.

C’est un business-model qui est devenu plus accessible grâce à des OUTILS (et ce ne sont juste que ça, des outils) que sont Shopify, AliExpress et autres Oberlo.

Ce qui risque d’être un effet de mode, et l’opportunité que beaucoup risquent de rater, c’est la chance de pouvoir lancer un business de dropshipping depuis leur cuisine, et de pouvoir gérer leur business en buvant leur café tranquillement assis dans le confort de leur maison.

Le dropshipping avec Shopify est quelque chose qu’il ne faut pas rater. C’est certain.

Mais quand l’effet de mode sera passé, et que tous les autres formateurs vous proposeront le prochain truc qui brille, ce qui sera bien à ce moment là c’est que ceux qui auront acquis la stratégie et une audience grâce à des conseils intemporels… survivront.

Ils s’adapteront, et continueront à dropshipper (si ça se dit) en passant tranquillement sur les nouveaux outils.

Et pour ma part, de mon côté, je n’aurai que le premier module de la formation à mettre à jour.

Parce que oui, la formation Shopify Quickstart est aussi évolutive que moi :

Je met à jour les contenus au fil des semaines, en fonction de l’évolution des outils mais aussi en fonction des besoins des abonnés (qu’ils expriment sur le groupe secret réservé aux membres).

Si vous avez envie de monter un truc durable, et que vous n’êtes pas le genre de personne qui abandonera tout dès qu’un autre « truc qui brille » sera à la mode, vous pouvez nous rejoindre ici :

https://goo.gl/BEywAw

À votre succès !

SHOPIFY – Clients livrés en 48h et aucune douane ??

Les deux trucs les PLUS EFFRAYANTS pour les entrepreneurs souhaitant monter un business de dropshipping avec Shopify :

– Les délais de livraison depuis la Chine…

– Les droits de douane / TVA et autres « surprises » pour leurs clients…

Et si je vous disais qu’on peut monter des business sans avoir à s’en soucier?

Et qu’au pire, si on le veut, on peut aussi grâce à AliExpress faire livrer GRATUITEMENT en 48H, EN FRANCE, et en étant sûr à 100% DE NE PAS AVOIR DE TAXES supplémentaires ?

J’ai filmé mon écran et je vous explique comment faire dans cette nouvelle vidéo Youtube :
>> http://bit.ly/2ogeUCZ

À votre succès !

La banque a bloqué mon compte ! Ben voyons !

Encore une mésaventure à cause de mes boutiques Shopify.
 
L’autre coup c’était AliExpress qui avait bloqué mon compte client alors que j’avais un pic de vente soudain. Résultat : plus d’une dizaine de commandes bloquées le temps que je leur envoie des papiers pour prouver mon identité et mon business…
 
Et maintenant c’est au tour de la HSBC : ils ontrt bloqué hier, sans me prévenir, mon compte et ma carte bancaire.
 
Heureusement, ils m’ont appelé aujourd’hui :
 
Ils voulaient juste vérifier que c’était bien moi qui avait « passé toutes ces commandes », parce que « c’est pas des montants très élevés, mais il y en a quand même un sacré paquet ».
 
Quelques heures après ce coup de fil, mes virements fonctionnent à nouveau, et surtout : ma carte bleue est débloquée.
 
Je peux à nouveau commandes mes produits sur AliExpress pour envoyer leurs commandes aux clients, et continuer mes publicités facebook.
 
Ouf.
 
C’est compliqué tous ces flux d’argent.
 
Avant j’avais l’habitude de mettre entre un peu d’argent sur ma CB chaque semaine pour faire tourner mes différents business.
 
Mais maintenant je fais tellement de ventes que la carte de crédit est rapidement à sec et il faut quasi faire des virements quotidiens de PayPal vers la banque pour réalimenter la carte !
 
C’est pour ça que quand on me demande si on a besoin d’un investissement minimum pour se lancer dans le business Shopify/AliExpress, je recommande au moins un fond de roulement de 1000 euros.
 
Parce que l’argent que vous dépensez en pub facebook et en achats sur AliExpress pour livrer vos clients, il faut l’avancer de 3 à 5 jours ouvrables avant de recevoir le virement avec les bénéfices et pouvoir rouler à nouveau :
 
L’astuce du jour est donc :
 
Augmentez vos plafonds, et prévoyez un minimum de la trésorerie sur le compte de votre carte bleue (si comme moi c’est un compte séparé du compte courant).
 
Avoir une boutique en ligne, c’est pas tous les jours marrants. Surtout la compta.
 
Mais si c’est ce que vous voulez,
 
C’est ici, et c’est maintenant :
 

Mon avis sur AliExpress, le grossiste chinois en ligne

aliexEn tant que pro (mais j’ai encore beaucoup à apprendre!) dans le domaine des achats en Chine, on me demande souvent mon avis sur plein de choses. Et une thématique qui revient souvent dernièrement, c’est AliExpress.

AliExpress est un site du groupe Alibaba, le géant du sourcing de fournisseurs (pas que) chinois. Il propose un service intéressant : des grossistes. La plupart étant d’ailleurs présents sur Alibaba ET sur AliExpress, cela leur permet de jouer sur les quantités.

Mon avis sur Ali-Express

AliExpress, c’est un petit peu le « magasin d’usine » d’Alibaba.

Et la comparaison est plus qu’adaptée, car on retrouvera de fait des avantages certains à aller sur AliExpress, mais aussi quelques inconvénients. Je vais vous donner mon avis (puisque c’est ce que l’on me demande!) en prenant ces mode d’utilisation :

– AliExpress comme première expérience avec l’import (je suis plutôt pour)
– Aliexpress pour tester un business (excellente idée, mais avec des limites)

Avant toute chose, sachez que je considère que vous utilisez Aliexpress en anglais. Si vous utilisez la version traduite (par un logiciel pourri) en français, retournez vite fait à la version anglaise. J’en ai déjà parlé, mais c’est essentiel!

Les problématiques des achats en Chine

Le problème quand on veut faire des achats en Chine, c’est qu’il y a plein de problèmes…

– La peur de se faire arnaquer
– La peur de payer de manière non sécurisée (et du coup, de se faire arnaquer…)
– La peur de tomber sur un menteur (un arnaqueur) qui vous demande de le payer en Western Union (ça sent l’arnaque) et de ne plus revoir votre argent, ni la marchandise (ah, j’ai évoqué l’idée d’arnaque déjà?)
– Les difficultés à trouver une bonne liste de fournisseurs (et surtout pas d’arnaqueurs… ^^)
– Ah, et aussi : trouver des petites quantités pour tester un business, ou faire une première commande en Chine. Les MOQ (quantité minimum de commande pour lancer une production) sur Alibaba peuvent parfois faire un peu peur!

Ce qu’il ne faut surtout pas faire

Et c’est là qu’AliExpress apparaît comme une excellente solution. Car face à ces problématiques, on comprend qu’on ne peut pas aller faire une recherche Google pour trouver des fournisseurs, et foncer tête baissée.

Généralement, les résultats Google vous amèneront directement sur un site web truqué ou contrefait, dans lequel un « vendeur » vous promettra que « tout est possible », et même parfois que « puisque c’est votre première commande, moi, vendeur, je ne margerai pas et je te vendrai les produits au comptant » (ben voyons!).

Si c’est trop beau pour être vrai… C’est que c’est trop beau pour être vrai

Et cela se terminera probablement en paiement Western Union (vous l’avez dans l’os!), ou Paypal (portez vite plainte, mais vous l’avez probablement dans l’os!) ou Virement bancaire (prévoyez 2 à 3000 euros de frais d’avocat, sinon vous l’avez dans l’os, et d’ailleurs, même si vous lancez une procédure, rien n’est joué d’avance!)…

Sans parler des problèmes qualité (si jamais c’était un vrai fournisseur, c’est tout de même possible) pour lesquels vous n’avez peut être aucune marge de manoeuvre. Ou les sécurités de paiement (on en reparle après)…

Regardons donc AliExpress de plus près :

Les avantages d’AliExpress

La sécurité

Nous avons ici un site épaulé par un « grand frère » Alibaba qui a une expérience prouvée, et qui sait gérer -en partie- les fraudeurs, qui organise de nombreuses actions pour prévenir les problèmes, et qui met en place des protocoles de plus en plus efficaces.

Après, ça ne veut pas dire que vous, en tant qu’acheteur, êtes en sécurité si vous n’utilisez pas les protocoles ou ne vous formez pas. Regardez les forums, demandez conseil à un pro, suivez une formation. Apprenez à retrouver les listes de fournisseurs blacklistés sur Alibaba, ou à comprendre comment fonctionne le paiement ESCROW

Une fois formés, vous êtes déjà bien plus en sécurité

La « garantie » AliBaba

Si, malgré tout cela (ou si parce que vous ne vous êtes pas formé, vous vous êtes fait avoir tout de même), Alibaba (et Aliexpress) aident les victimes à porter plainte. Et parfois le site rembourse même de sa poche les personnes ayant subit une arnaque!

Comme pour le point « sécurité », faites preuve de bon sens. Lorsque vous contactez le site, restez calme. Si vous les contactez pour dire « sé de la mierd AliExpress, z’êtes kune bande d’anakeurs, allez vous fair fioutr », il est certain que votre demande ne sera pas traitée comme vous le souhaiteriez. Et ce n’est pas en postant des messages du genre partout sur facebook ou autres forums que votre situation s’améliorera.

Blague à part, contactez simplement -et de manière posée- le support.

Expliquez leur la situation, en détail, avec pourquoi pas l’historique des mails et des transactions financières. Donnez-leurs les éléments pour vous aider (ou vous rembourser)!

Le choix

C’est aussi la force du truc, vous avez déjà sur AliExpress une liste de fournisseurs généralement fiables, et prêts à être contactés. Alors allez-y!

Mais attention, vous n’aurez peut être pas « le meilleur prix », ni le produit « parfait » correspondant à votre projet. Car ne l’oubliez pas, vous êtes chez un « grossiste »! Il nous faut donc évoquer…

Les inconvénients d’AliExpress :

La concurrence (dans VOTRE marché)

Si vous ne vous basez que sur du « prix » pour vendre vos produits (c’est que vous n’avez pas bien suivi mon blog!)… alors vous serez un peu bloqué…

Car même si AliExpress vous donnera de meilleurs prix que si vous achetiez à l’unité chez Carrefour, vous n’arriverez jamais à faire un prix nettement plus bas que les « gros » du marché lorsque vous revendrez.

Pourquoi?

Parce que les « gros » travaillent sur Alibaba, en grandes quantités. Et AliExpress ne propose que de la petite quantité.

Même si le prix est dégressif en fonction de la quantité, vos frais fixe (transport express, …) seront élevés et se répercuteront gravement sur votre prix de vente. Votre seule solution, grignoter sur votre marge, ou vendre sans faire de marge.

Cependant, bosser pour ne pas gagner d’argent, c’est tout de suite moins marrant.

Aliexpress, donc, …

c’est bien… pour se lancer!

Eh oui, tester un concept AVANT d’investir dans une commande de 5000 pièces, même en vendant sans faire de marge, ça c’est intéressant!

Il faut voir les choses en grand. Soit vous utilisez Aliexpress pour vendre trois tee-shirt sur le marché le dimanche matin et augmenter vos revenus de 45 euros par mois….

Soit vous prévoyez de vous en mettre plein les poches! Et vos tee-shirts, vous les pensez pour en faire un grand projet. Et Aliexpress vous permettra de faire quelque chose de très simple : voir si les gens en veulent (de vos tee-shirts ou d’autre chose).

Après tout, des trucs qui semblent « super » pour moi, ne seront pas toujours « super » (comprendre : bien vendus) pour le grand public. Ne « croyez » pas que votre projet va cartonner :

Testez-le, tout simplement…

et sur des petites quantités

Pour ne pas trop investir dans un projet / test de business, rien de tel que des quantités Aliexpress. Ca nous freinera par la suite, mais n’oubliez pas : « on teste ». Un inconvénient que l’on tourne en avantage, et qui deviendra ensuite -je vous le souhaite- un inconvénient majeur pour booster votre business.

Par contre…

on ne peut pas customiser!

Et ça ça peut être (très) gênant. Votre projet de tee-shirt jaune George l’Eponge ne tombe pas à l’eau, il faudra juste faire faire la sérigraphie à un atelier chez vous en France pour tester le concept.

L’impossibilité de customiser est cependant logique sur de la petite quantité, si vous voulez faire une production spéciale, pas de choix, il faut retourner à la ligne de production. Et là, on retrouve les mêmes problèmes qu’au départ (la MOQ que j’évoquais, par exemple…)

En conclusion

J’aime beaucoup Ali Express, parce que ça m’a permis de tester plusieurs fois des business : tablette PC, modem 3G, monopod pour téléphone portable, sets de calligraphie….

Et de me rendre compte que je pouvais lancer plein de petites entreprises rentable si j’en avais besoin, en partant ensuite sur de plus gros fournisseurs.

Mais on ne peut pas, je pense, en faire son gagne-pain sur le long terme.

Si c’est pour arrondir ses fins de mois, OK. Si c’est pour avoir un revenu stable et conséquent, il faudra passer ensuite au niveau supérieur!

Et vous, quel est votre avis sur AliExpress? Comment l’utilisez-vous?

Taobao désormais international (livraison et paiement!)

Petite surprise la semaine dernière en me rendant sur le site d’achats en ligne type « ebay » typique chinois, Taobao.com :

taobao-france

« Cher (visiteur), maintenant même lorsque vous êtes aux USA, vous pouvez faire votre shopping sur Taobao! ». Message tout à fait normal, mon adresse IP étant à ce moment là sur la côte Ouest des Etats-Unis, je remarque plusieurs choses :

– Un champs à droite me permettant de choisir entre USA, Terre entière (du coup ça vous ira à vous qui êtes en occident!), Taiwan et Australie.

– Juste en dessous une mention bien plaisante : la possibilité désormais de payer directement par Carte bancaire VISA ou Mastercard.

– La livraison par EMS ou selon ce que vous négocierez avec le vendeur. (en changeant pour « Terre entière », EMS devient « société logistique à choisir sur Taobao »)

Mais c’est pas fantastique ça ?? !!

Bon, bien sûr le site reste en chinois, mais c’est un progrès considérable pour tous les passionnés d’achats en Chine, cela vient contrebalancer le manque de références que l’on retrouve parfois sur Aliexpress.

Bons achats! Échantillons ou achats plaisir, une nouvelle porte est désormais ouverte!

Créer les fondations de votre entreprise et tester vos projets en 2 heures : les étapes

Dans l’article d’hier je vous teasais un petit peu (Comment tester une idée de business en 2 heures (les doigts dans le nez, et un p’tit café!)), le but étant pour vous de vous bloquer 2 heures et de vous ouvrir surtout à l’idée que « oui, c’est possible… »

Etant en train de tester plusieurs idées pour ma prochaine entreprise, je me suis dit que j’allais tout simplement vous montrer comment faire, étape par étape.

Et on commence tout de suite :

Etape 1 : Travailler à l’envers : identifier un besoin

Ce qui est fantastique avec cette méthode, c’est que vous pouvez trouver des gens partout dans le monde avec un besoin, qui n’ont qu’une envie : dépenser leur argent. Et ils vous remercieront pour cela.

Trois possibilités existent, de la plus utilisée à la moins utilisée :

– Créer un super produit et le mettre en vente
– Créer un super produit accessoire à un produit qui se vend déja très bien, et le mettre en vente
– Créer ou simplement vendre un produit dont les gens ont besoin, et le mettre en vente

Ce listing est aussi du moins efficace au plus efficace…

Alors bien sûr on connait tous des marque qui ont inventé un produit et qui sont devenues des sociétés générant des dizaines de millions d’euros par an. Mais ce sont des « success story », et on croirait que si l’on en parle aux infos ou qu’on en fait des livres, que c’est alors comme cela qu’il faut procéder…

Je vous le dit, le plus efficace pour se lancer, c’est bien la troisième solution. Vous avez des besoins existants : proposez un produit de votre facture pour répondre à ce besoin, ou proposez un produit existant (personnalisé ou non).

Exemple :

Je prends ici un exemple que j’ai réalisé pour valider cette méthode en étapes. Je suis en Chine et passionné de chinois, et parfois l’on me pose la question « Où trouver des pinceaux pour la calligraphie chinoise? ». Tellement souvent que j’en avais même fait une vidéo.

J’ai un besoin, j’ai un produit. Maintenant deux questions se posent (ou trois) :

– Les prospects veulent-ils vraiment le produit?
– Les prospects veulent-ils vraiment payer? (remarquez la nuance)
– Puis-je gagner ma vie avec ce business?

Etape 2 : valider le besoin du produit

Ici cela peut paraître logique, le besoin est artistique ou en rapport avec une passion, et le produit choisi est le set de calligraphie. Mais au final pour ce même besoin, plusieurs produits pourraient être proposés.

Cette question m’est souvent posée par des amis ou des passionnés (je dis ici dans le concept « prospect » mais au final ce sont des gens que j’affectionne particulièrement. Et non seulement proposer un produit de qualité leur plaira, mais cela me ferra extrêmement plaisir de leur rendre ce service) et ayant décidé d’envoyer quelques sets à ceux-ci, je rends l’information publique.

Nous n’allons « que » tester le concept et rendre service à mes potes. Je ne propose donc qu’une dizaine d’exemplaire de ce set (+5 déjà prévus pour les amis l’ayant demandé).

Je valide la demande en postant le message suivant (ou légèrement adapté selon les médias) sur twitter, facebook, et par mail à mes potes et relations :

Salut a tous!

Je prévois d’envoyer en Europe une dizaine de sets de calligraphie chinoise
Qui en veut un?

Cédric

L’avantage de limiter à une dizaine, en plus de ne toucher que les potes, c’est que c’est un message anti-procrastination. Si quelqu’un veut le produit, la compétition avec « tous » pour « un des seulement dix sets » permettra une réponse rapide (rappelez-vous, nous n’avons que 2 heures pour valider ce concept)

Etape 3 : valider les conversions (achats réels)

Bien sûr, tout le monde veut un set de calligraphie chinoise, et j’ai reçu une cinquantaine de réponses sur facebook et une autre cinquantaine par email. Des « moiiiiiiiiiii » des « combien ça coûte » et autres « je tombe sous le charme! »

Il ne reste plus qu’à voir qui est prêt à vraiment acheter. Ce n’est qu’à ce moment là que je vais estimer un prix et commencer à vendre. Je me rends sur Taobao.com et je trouve des kits de calligraphie de qualité. Mon but est de rendre service et de me faire plaisir en rendant plaisir, croyez moi c’est bien plus enrichissant (dans tous les sens du terme) que de prendre le kit à 2 euros tout naze et de le revendre 25 comme les « concurrents » présents notamment sur Amazon.

J’estime ensuite un prix d’envoi vers la France, par un simple coup de fil à un transporteur express. (J’aurais aussi pu faire une estimation en ligne, c’est tout aussi rapide).

Je ne fais pas de marge, le but étant de tester le business, si il fonctionne les quantités et les optimisations me permettront plus tard d’en faire (une bonne optimisation permet d’atteindre les 40 à 50% de marge, ce qui est plus que raisonnable, mais ça c’est une autre histoire)

J’ai donc un prix à proposer pour un produit de qualité expédié depuis chez moi. Je n’ai plus qu’à le proposer aux potes et à voir si ils achèteront (et si j’arrive à écouler les 10 du « test ») pour valider le modèle de business :

Je réponds donc aux intéressés par quelque chose comme :

« Génial! Envoies moi 37 euros sur mon Paypal. Premier arrivé premier servi! »

Et de voir qui, effectivement, règle l’achat.

Je passe environ le reste des deux heures à envoyer ces messages (confirmer l’envie, et confirmer l’achat), et je n’ai plus qu’à attendre.

Après 2 heures, il ne me reste quasiment plus de sets. Les effets du café s’estompant, je vendrai les derniers le lendemain au réveil.

Petite parenthèse

L’idée étant de tester un business. Il est tout à fait possible à ce moment là de tout annuler et de continuer à préparer votre entreprise dans ce sens. Au moins, vous êtes sûr que le concept fonctionne (et dans ce cas, remboursez vos potes 😉 )

Il est aussi tout à fait possible de lancer votre business dès aujourd’hui : vous avez vos premiers clients, et ils ont déjà payé! Et si vous me suivez, vous le savez : le premier client, ça n’a pas de prix.

Je fais ce second choix.

Etape 4 : Combien vais-je gagner?

Bien évidemment, si c’est votre premier business, vous pouvez vous lancer sans vous inquiéter. Que vous gagniez 500 ou 1000 euros de plus par mois, c’est toujours un début très motivant.

Pour ma part, je ne pense pas qu’il soit « facile » de gagner plus de 30k€ par an avec une entreprise de déco et d’art asiatique, je confierai probablement ce projet à mon épouse, qui est aussi passionnée par la chose.

Mais plus que « penser » combien vous pouvez gagner, vous pouvez « estimer » combien vous pouvez gagner, avec des outils comme la publicité facebook (estimation de personnes passionnées), la publicité google (estimation des produits intéressants), google insight et google trends (estimation des quantités).

Ces derniers outils associés aux 3 premières étapes peuvent vous permettre de définir votre futur salaire : sera t’il de 1000, 10.000 ou 100.000 euros par mois?

J’expliquerai cela demain, aux membres de ma formation uniquement (cliquez pour voir…).

En attendant, plutôt que de parler de vos projets autour d’une bière, prenez 2h ce soir pour tester votre idée…

Quelques précisions :

– Je n’ai pas, pour ce test, utilisé toutes mes bases de données email ni fait de promotion payée sur facebook ni utilisé aucun outil que vous pourriez ne pas avoir à votre disposition. J’aurais pu pousser la chose en passant un coup de fil aux amis pouvant être intéressés directement, les transformations auraient été encore plus fortes.

– Je n’ai pas utilisé non plus de technique de vente ni de marketing avancé, le fait de répondre à un besoin existant est déjà suffisamment vendeur.

– Si personne ne vous questionne jamais pour un produit, vous pouvez rechercher des besoins sur Internet. Prenez une thématique qui vous intéresse et allez visiter les forums et autres sites de petites annonces. Des sites proposant des solutions sont aussi de bonnes idées (fiverr, ou l’équivalent google…)

– Proposer un produit complémentaire à un produit qui se vent énormément aurait aussi été une solution. Je fais d’ailleurs des tests pour mon propre troisième business actuellement, je vous en parlerai probablement plus tard…

– Pas besoin de savoir parler chinois pour importer depuis la Chine. Alibaba.com n’est utilisable qu’en anglais, Aliexpress de même, pour les plus petites quantités…

Tout ça pour dire que vous n’avez aucune excuse :

A vous de tester votre idée maintenant. Il est commun de dire qu’un entrepreneur réussit du 5 ou 6ème coup. En testant une idée par soir, dans une semaine, vous aurez une clé vers votre succès, y’a plus qu’à suivre le guide ici!

Commande non reçue sur Aliexpress

Litige commandeDécidément, Aliexpress semble connaitre quelques ratés en ce moment. Pour preuve, cette nouvelle question qui nous est parvenue :

Pour ma part j’ai utilisé Aliexpress sans jamais avoir de soucis. Jusqu’au jour ou j’ai commandé une paire de basket (afin de tester le vendeur qui est très étoilé) que j’ai attendu même après le délai, après 40jours le vendeur me disait de patienter, et la j’en suis à plus de 3 mois et je ne peux plus ouvrir un litige car le temps a été dépassé depuis longtemps… Une astuce pour un remboursement ? Et une arnaque peut-elle m’arriver une deuxième fois si j’ouvre un litige (Open a dispute) dans les temps ?

A part essayer de contacter par mail Aliexpress, il semble que sur ce coup là, le vendeur vous ait roulé dans la farine. En jouant la montre, il est permis d’éviter une ouverture de litige qui lui aurait été certainement défavorable. Le conseil que je peux vous donner, c’est d’ouvrir un litige dès que vous avez un soupçon qui tend à se confirmer. Si, au bout de plusieurs relances, le vendeur continue de réclamer votre patience, c’est qu’il y a anguille sous roche.

Et pour rappel, les notes sur Aliexpress ne reflètent pas vraiment la réalité. Le plus souvent, les appréciations sont bidons (enregistrées par des amis du vendeur), et il est même possible d’acheter les certifications. Il convient donc de faire preuve de prudence dans ses achats. Heureusement pour vous, il ne s’agit « que » d’une paire de baskets, et c’est certainement ce qui a joué en votre défaveur : pour une si petite chose, le vendeur ne s’est pas encombré de scrupules et à laisser couler.

En ouvrant un litige dans les temps, et en faisant preuve de patience, cela fini généralement par s’arranger. Si vous souhaitez recommander le même produit, je vous conseille bien entendu de ne pas passer par le même vendeur, cela va de soi.