Tag: Stratégie

On voit toujours des gens qui sont opportunistes…

et qui profitent un peu des situations de crises. Ou des situations difficiles. Ou d’une nouvelle loi qui sort, pour sortir un nouveau produit, pour s’adapter au marché et « profiter » des bulles d’actualités.

Et peut-être que ça t’a aussi intéressé de faire la même chose. Pour pouvoir être là où il faut quand une opportunité se présente. Et pour, toi aussi, te mettre ta part du gâteau dans la poche. Tout simplement pour générer en one shot des euros supplémentaires.

Le problème c’est que ça implique deux choses que les gens font généralement et qui vont être problématiques sur du moyen et du long terme.

La première chose, eh bien, c’est que la plupart des entreprises ne sont pas adaptables et n’ont pas de process qui sont prévus pour ce genre de situations.

La première chose qu’il faut que tu mette en place c’est, tout simplement, un process :

Une liste d’actions précises à faire si un jour tu as une opportunité qui se présente. Plutôt que d’attendre ce moment-là pour commencer à réfléchir. Parce que là ça sera déjà trop tard et d’autres auront déjà sauté sur l’opportunité et s’en mettront plein les poches à ta place.

Donc, première chose à faire c’est créer ce process comme si aujourd’hui tu avais une opportunité qui était présente devant ta, juste-là devant tes mains et que tu n’avais qu’à la saisir.

C’est-à-dire :

Qu’est-ce qu’il faut que tu mette en place pour le marketing ?

Qu’est-ce qu’il faut que tu mette en place pour la technique ?

Par exemple, si tu vends au détail sur ton site internet, quel est le protocole à respecter pour mettre très rapidement un nouveau produit en ligne ?

Aussi au niveau des photos du produit, de la description des produits et de la gestion des stocks, et tout ça…Il faut que tout soit prêt pour que, si un jour tu as une opportunité qui se présente, tu ne sois pas perdu ou alors la tête dans le guidon à courir dans tous les sens. Sans pouvoir te concentrer sur cette opportunité.

La deuxième chose, le deuxième gros problème que les entrepreneurs qui arrivent à suivre des bulles rencontrent, le problème que tu vas rencontrer, c’est celui-là :

C’est qu’il faut aussi savoir laisser tomber les bulles !

Une bulle elle va grossir, grossir, grossir…tu avez une nouvelle loi qui sort qui va, par exemple, obliger à porter un gilet fluo pour tous les cyclistes, pour tous les motards, etc., comme on a eu en 2010. Eh bien, la bulle elle va grossir, grossir, grossir, jusqu’au moment où la loi sort. Et ensuite, comme tout le monde doit déjà être équipé la bulle va exploser, elle va disparaître.

Et il faut que tu sois aussi préparé à ça. C’est-à-dire que tu ne peux pas travailler que sur les bulles.

Il faut que tu aies un plan d’action aussi en long terme. Une tâche de fond, un métier de fond, des produits de fond qui te génèrent des revenus réguliers. En plus du travail sur ces bulles, sur ces opportunités en one shot.

Pour ne pas avoir des revenus en dents de scie. Qui sont très motivants quand on est dans l’action et qui sont totalement déprimants dès que la bulle éclate et qu’on ne sait plus ce qu’on doit faire maintenant. Parce qu’on n’a plus rien à faire. La bulle a éclaté et on est un petit peu perdu.

Donc il faut vraiment que tu saches suivre les bulles pour ne pas laisser tout le fun à la concurrence.

Mais il faut aussi être préparé et, là-aussi, avoir un plan d’action précis et régulier pour avoir des revenus de fonds, des revenus réguliers en parallèle. Et ne pas se retrouver à la rue lorsque tu as dépensé tous les revenus que tu as accumulés en travaillant sur une bulle.

Parce que ça aussi c’est une grosse problématique. C’est-à-dire que généralement quand les gens gagnent plus ils dépensent plus. Et le jour où ils gagnent moins, quand la bulle explose…

Ça peut être des bulles courtes ou des bulles longues. On a eu des bulles immobilières, on a des bulles de bourses, on a des bulles de tout. Et aussi dans les produits d’import on a des bulles qui sont plus ou moins longues.

Le problème souvent c’est que, quand les bulles explosent, les gens se retrouvent à la rue. Ils n’ont plus rien. Et ils essayent de garder le même niveau de vie, le même niveau de dépense. Et ils sont tout simplement foutus. Et c’est là aussi où on a des suicides. Et c’est pour ça que les gens qui gagnent au loto aussi d’ailleurs se suicident beaucoup…

Tu ne peux pas te permettre de suicider ton entreprise !

Il faut que tu aies un plan de fond. Un plan de secours. Un plan qui tourne au quotidien et qui génère pour toi des revenus réguliers.

D’ailleurs, il faut que tu bases les dépenses de ta vie quotidienne sur ces revenus réguliers et non pas sur la partie haute des dents de scie que tu générer à l’aide de ces fameuses bulles.

Maintenant, passe à l’action !

Vérifie ton plan d’action pour profiter des bulles si tu n’en profitais pas encore.

Et vérifie aussi ton plan d’action de fond si actuellement tu ne travaillais qu’avec des bulles. Et encore plus si actuellement tu ne travaillez qu’avec une seule bulle.

On ne peut pas mettre tous ses œufs dans le même panier, comme le dit l’expression si célèbre !

Je te souhaite énormément de succès…

Et n’oublie pas de passer à l’action !

Si ça t’interesse, on continue la discussion ici :

https://bit.ly/2Wd4ViO

La vente sur Facebook, c’est fini pour moi !

Je dois vous faire un aveu : je ne vends plus aucun produit sur Facebook !

Et depuis, je n’ai jamais fait autant de ventes de toute ma vie.

Vous voulez savoir où est la nouveauté ? S’il y a une nouvelle plateforme encore plus efficace que Facebook ? 

Ok, je vous dis tout !

La nouveauté, ce n’est pas du tout la plateforme. 

Quand je dis que je ne vends plus rien sur Facebook, ça veut pas dire que j’utilise plus Facebook…

Mais ça veut dire que je n’essaie plus de vendre directement sur Facebook.

Depuis quelques semaines, j’ai testé une toute nouvelle façon de faire.

Fqcebook est déjà bien saturée de pubs (souvent très mauvaises d’ailleurs), et les récents changements de règles ne sont pas en faveur des dropshippers…

Je me suis donc demandé coment faire pour continuer à attirer des gens de Facebook vers mes offres sans être en mode « coupure pub intrusive pendant le film du dimanche soir sur TF1 »

Il y a 1 méthode qui sort clairement du lot, que les clients adorent et qui ne ressemblent plus du tout à une pub.

Cette méthode (+ 1 variation) vend 2 fois plus qu’une pub habituelle (celle qui renvoie les visiteurs directement sur vos fiches produits et que vous devriez vite arrêter si vous ne dépendez que de ça…)

Cette méthode, je l’utilisais déjà en marketing direct, et sur ce coup, je m’en veux un peu de ne pas l’avoir testé plus tôt en ecommerce…

Bref, cette méthode détaillée seront envoyée lundi aux membres de la Méthode QUICKSTART dans un email unique.

Je ne la partagerai QU’AVEC les membres QS. Autrement dit, le seul moyen pour vous d’avoir accès à cette nouvelle façon de « vendre avec Facebook », c’est de vite demander l’accès intégral à cette Méthode AU PLUS TARD dimanche 11 février prochain.

Je n’enverrai cet email qu’une seule fois, donc si vous n’êtes pas avec nous avant cette date, il n’y aura pas de seconde chance !

À tout de suite de l’autre côté.

Cédric BEAU

Là, j’en ai marre : GROS coup de gueule !

Arf, là j’ai vraiment plus de mots…

Je vous explique :

Je scrollais bêtement mon mur Facebook pour mater les news (c’est inutile je sais, mais bon, on le fait tous à un moment de la journée, non ?!)

Je tombe sur un truc qui attire mon attention.

Une vidéo se déclenche (pas trop mal faite au passage).

Le machin en question, c’était un support pour laptop pour travailler dans toutes les positions : assis, couché, sur le ventre, en poirier, sur la tête…

Le genre d’accessoire que je pourrais éventuellement acheter sur un coup de tête (éventuellement).

En bon marketeur qui aime bien apprendre des autres, je clique sur le lien.

Et là, c’est le drame !

Pourtant la fiche produit démarrait bien : un coup d’oeil au prix et déjà une remise de 50%, cool !

Ensuite un coup d’oeil sur la description : CONS-TER-NA-TION !

Le couple magique, le binôme de rêve, la paire enchantée.

J’ai nommé le stock encore disponible et le chrono… Un [email protected]#$%* de chrono !!

Je sais pas qui est le génie qui s’est dit un jour : « Et si on mettait un chrono sur toutes les fiches produits de ma boutique ?! Comme ça on fera sûrement plus de ventes, gnark gnark gnark… »

NOOOOOOOOOOOOOOOOOOOON !!!!!!!!!!!

À ton avis gros malin, à quoi pense un client qui arrive sur une page produit et à qui on annonce qui lui reste moins de 45 minutes pour acheter ????

D’abord, t’as aucune raison valide pour limiter en temps ton offre. On met une deadline SEULEMENT quand c’est justifié (je sais pas moi : une offre de Noël, la naissance de votre petit, le lancement exceptionnel d’un nouveau produit, etc)

Et puis, quand le chrono arrive à zéro, il est censé se passer quoi au juste ? La page explose ??

Pourquoi s’acharner à garder un truc aussi agressif qu’un chrono ? Vous vous êtes pas dit à un moment donné qu’au lieu de forcer la vente comme ça, une meilleure idée serait, par exemple, de répondre aux objections courantes que le mec se pose quand il veut acheter ce type de produit ???!!!! 

Le guider au lieu de le braquer avec un flingue, ça vous dit quelque chose ??

Hello ????? Marketing pour les nuls ici…

Et les stocks disponibles…

Un coup d’oeil aux délais de livraison : 2-3 semaines.

Donc visiblement, tu l’as pas vraiment en stock le truc avec des délais aussi longs…

Alors POURQUOI me dire qu’il reste que 7 produits en stock quand visiblement tu n’as PAS de stock, et que visiblement tu te fournis ailleurs, et que j’ai VRAIMENT du mal à croire que ton ou tes fournisseur(s) n’ont vraiment plus QUE 7 pièces encore disponibles ???!!!! Vous prenez vraiment vos clients pour des imbéciles ou quoi ?

Marketing pour les super nuls…

Ça me rend juste dingue : pourquoi ne pas simplement se mettre dans la peau d’un visiteur qui arrive sur leur site, et se demander simplement quel genre d’information UTILE et PRATIQUE ce visiteur voudrait y trouver pour se décider…

Un peu vénère aujourd’hui… Mais quand je vois ces pratiques parfaitement inutiles, et même carrément repoussantes, j’ai juste du mal à comprendre…

Ok, je respire, et je me calme un peu.

Si vous voulez utiliser des méthodes simples, utiles et qui vendent vraiment, sans braquer vos visiteurs à la moindre occasion, on se retrouve ici :

http://bit.ly/2zWefgm

À votre succès !

Cédric BEAU

P.S. Pas une fois je n’ai utilisé de chrono sur mes boutiques ecommerce, ce qui m’empêche pas de faire des ventes, bien au contraire… J’te jure…

Stratégie : le prix ne fait pas le bonheur, comment penser votre entreprise :

Pour être meilleur que vos concurrents, pas besoin d’offrir le meilleur prix. J’ai déjà travaillé ce point avec vous, mais je souhaiterais rajouter quelques éléments…

Guerre Prix Bas

Le prix, le petit prix, c’est le DERNIER argument à sortir lorsque la concurrence a réussi à rattraper tous vos avantages concurrentiels. Ce qui veut dire que si aujourd’hui vous vous battez sur les prix, c’est que vous n’avez aucun avantage concurrentiel…

Vous pouvez travailler sur les différents points que j’ai déjà évoqué dans ces articles ou dans la formation, et même rajouter à cela de nouveaux avantages concurrentiels : en ajoutant de la valeur :

La valeur perçue par un acheteur (dans votre produit ou dans votre service) est augmentée lorsque vous améliorez ou créez des éléments que vos concurrents n’ont jamais offert.

Pour quoi votre client est-il susceptible de payer davantage? Le temps, le service, ou un nouvel élément que vous viendrez rajouter à votre service : il vous faudrait une nouvelle demande dans un espace stratégique non contesté plutôt que d’affronter des fournisseurs existants pour des clients existants dans une activité existante.

C’est là la définition d’une stratégie peu connue : la stratégie Océan Bleu

Ce qui est fantastique, c’est que cette stratégie est expliquée en détail dans le livre « Stratégie Océan Bleu« , que je vous recommande, et dont je vais vous reparler plus tard…

Bonne lecture!